La société Enez Aval, porteuse du projet Avalonys, parc à thème s’inspirant de la mythologie arthurienne, a renoncé à s’installer dans la petite commune de Guipry-Messac, à 40 kilomètres au sud de Rennes. Quatre-vingt hectares de terres arables que se partagent actuellement neuf agriculteurs étaient concernées par ce projet de parc de loisirs qui promettait la création d’une cinquantaine d’emplois permanents et d’un nombre indéterminé de saisonniers pour une fréquentation estimée à 500.000 personnes par an. En cours d’élaboration depuis trois ans et soutenu par une partie de la population regroupée dans l’association « Oui à Arthur », le projet de Avalonys a coalisé contre lui tous les syndicats agricoles (FDSEA/JA, Confédération paysanne, Coordination rurale) et une autre association, la Puce de Cormeré, a coordonné le mouvement des opposants. « Il y a déjà suffisamment de terres agricoles qui disparaissent pour de l’urbanisation et des infrastructures nécessaires pour ne pas en perdre encore pour des projets de loisirs, déplore Christophe Bitauld, l’un des membres de l’intersyndicale. Plutôt que de ponctionner des terres à vocation nourricière pourquoi ne pas aller sur des friches industrielles?». La défense du foncier agricole, la crainte de l’installation d’une ZAD et le recours à de l’argent public pour un projet privé auront eu raison de la création d’Avalonys à Guipry-Messac, mais sans doute pas de son installation en Ille et Vilaine. Le concepteur du projet, Aurélien Loro, aurait en effet reçu une offre située sur un terrain privé voisin et peut compter sur le soutien des 18 communes « Vallons de Haute Bretagne Communauté » ainsi que sur la région Bretagne, les unes comptant verser une avance de 50.000 euros au futur exploitant et l’autre lui ayant déjà alloué un budget de 100.000 euros pour le financement d’études préalables.

Le destin de ces terres qui appartiennent depuis 30 ans à la société Butagaz qui voulait y ouvrir un site sous-terrain de stockage de gaz n’est pourtant pas encore scellé. Les agriculteurs souhaitent les racheter à l’actuel propriétaire afin d’en sécuriser le devenir. Un propriétaire qui, n’ayant plus vraiment l’usage de ces espaces depuis la construction d’un gazoduc entre le port de Donges (Loire-Atlantique) et l’agglomération rennaise, met par ailleurs ces terres à disposition gracieuse des agriculteurs. Le rachat de ces hectares au prix des terres agricoles est donc le prochain enjeu pour les neuf fermiers de Guipry-Messac qui entendent également rester vigilants sur le devenir et l’implantation future du parc Avalonys.

Grâce à Cécile Julien de WikiAgri http://wikiagri.fr/articles/magazine et aussi à Thierry Peigné de France3-régions https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/guipry-messac-avalonys-parc-discorde-1450413.html

La page facebook de la « Puce du Cormeré » est par ici : https://www.facebook.com/La-Puce-277499752713351/