Les sols sont le support de la vie. Ils produisent 95 % de notre alimentation et celle de nombreux autres êtres vivants. Ils sont porteurs d’une biodiversité extraordinaire et sont capables de stocker de grandes quantités de carbone. Ils jouent un rôle important dans le cycle de l’eau et des nutriments. Les sols sont donc essentiels pour l’atténuation et l’adaptation au dérèglement climatique, la sécurité alimentaire et la conservation de la biodiversité. Malheureusement, ils sont très souvent malmenés par les activités humaines, menacés notamment par l’urbanisation excessive, l’intensification agricole et diverses pollutions. Plus de 500 km² de sols sont artificialisés chaque année en Europe! Les inondations catastrophiques que nous avons connues en juillet 2021 en Belgique ne sont qu’un exemple parmi d’autres des conséquences dramatiques de l’artificialisation des sols entrainant la perte de leurs fonctions de régulation. En détruisant cette ressource essentielle, c’est notre propre santé que nous mettons en péril.

La Stratégie Européenne des Sols a fixé comme objectif de restaurer la santé des sols d’ici 2050 par des mesures de protection, d’utilisation durable et de restauration. Dans ce cadre, la Commission prévoit un nouveau cadre législatif sur la santé des sols. Une consultation publique à ce sujet est ouverte jusqu’au 24 octobre; n’hésitez pas à y répondre pour montrer que les citoyen.ne.s se sentent concerné.e.s par la santé des sols, et demander des mesures fortes de protection.