Localisation :
Le Bois d’Avroy est situé sur la commune de Liège dans le quartier de Cointe, à 3 km du centre-ville. Il est limité par le Boulevard G. Kleyer, la rue J. d’Andrimont et la rue des bruyères.

Description du site : Le Bois d’Avroy est un bois urbain de 5 hectares composé de quatre parcelles privées, dont deux parcelles appartiennent à des promoteurs immobiliers. Les deux autres parcelles appartiennent au domaine du Bois d’Avroy, situé rue Julien d’Andrimont, où vivent déjà 1200 personnes. Le Bois d’Avroy n’a jamais été clôturé ni entretenu et est accessible à tous depuis plus de 50 ans, pour le plus grand bonheur des enfants du quartier, des riverains, des promeneurs et des naturalistes qui viennent admirer les espèces communes et rares qui y vivent.
Le fait qu’il n’y ait plus eu d’entretien sur le terrain a permis à la végétation, et à la faune avec elle, de s’installer et se développer en toute quiétude. Les arbres morts, par exemple, fournissent un logis pour de nombreuses espèces (chouette Hulotte, pics, chauves-souris) mais sont également une source de nourriture pour les insectes saproxyliques et les champignons qui les réduisent en terreau fertile pour les autres plantes alentours et aident également au stockage du CO2 dans le sol.

Menace : Le Bois d’Avroy a été menacé par divers projets immobiliers ces 30 dernières années. Depuis 2019, la parcelle principale, d’une surface de 3 hectares, est menacée par un projet de ‘parc résidentiel privé’ de la société General Construction. Son objectif est de créer une centaine d’habitations réparties sur 7 immeubles, de trois ou cinq étages, ainsi que d’aménager les voiries et les surfaces de parking nécessaires. L’accès à ce parc privé se ferait à partir du carrefour croisant le Boulevard Kleyer, la Rue des Wallons, la rue de Joie, la Rue Julien d’Andrimont et la rue Bois d’Avroy. Cela ajouterait une pression supplémentaire aux problèmes de mobilité et de stationnement que connait le quartier. Ce parc résidentiel ne serait accessible qu’à ses habitants et, en conséquent, priverait les enfants du quartier, les riverains et les promeneurs de profiter d’une zone verte et de bien-être.

Alternative : Le collectif Sauvons le Bois d’Avroy souhaite préserver le Bois d’Avroy tel qu’il existe en protégeant sa faune et sa flore de toute activité humaine autre que les jeux d’enfants et les promenades.
Protéger le bois d’Avroy permet de maintenir un couloir biologique entre le terril Piron, le parc de Cointe et le bois l’Évêque dans le Laveu en passant par les champs et les jardins privés.
La cellule « Initiatives Citoyennes » du Comité de Quartier de Cointe a réalisé un dossier et introduit une demande à la Ville de Liège pour la création de 3 promenades balisées. Il s’agit de répondre à une demande de plus en plus forte d’itinéraires de promenades et de valoriser le patrimoine historique et naturel du quartier. Un 4e itinéraire pourrait inclure le Bois d’Avroy, d’autant plus facilement qu’existe, juste en face, un sentier communal vestige de l’ancienne rue du Terris et des maisons ouvrières (aujourd’hui disparues) qui la bordaient.
Aujourd’hui, un bois urbain doit avoir un rôle social, de préservation de la biodiversité, un rôle écologique et d’aide à l’équilibre ville/nature.

Contact :
EMAIL : sauvonsleboisdavroy@outlook.com
INSTAGRAM : @sauvonsleboisdavroy
TWITTER : @LeAvroy
Page FACEBOOK : Sauvons le bois d’Avroy
Groupe FACEBOOK : ‘Un projet pour le Bois d’Avroy’