Le comité « Un air de chartreuse » qui s’était créé voici presque une année pour s’opposer à un projet immobilier sur l’ancien site militaire de la Chartreuse, sur les hauteurs liégeoises, va devoir reprendre du service. Le projet de construction d’appartements et de maisons Matexi, que l’on pensait enterré après la vague de protestation de l’an dernier (une pétition avait alors recueilli plus de 5000 signatures), vient en effet de refaire surface sous une forme remaniée. Là où le précédent projet (déjà consécutif à un projet plus ancien de 22 maisons, abandonné en 2011) prévoyait de bâtir 74 logements, on parle maintenant de 60 unités d’habitation. Les immeubles de trois ou quatre étages ont été éloignés des fronts de rue (c’était une des revendications majeures des opposants) et des améliorations ont été apportées au plan de circulation. En outre, il semble que l’urbanisation de la totalité du site ne soit plus à l’ordre du jour. Il est peu probable que les aménagements proposés reçoivent cependant l’aval du comité des riverains. Le site de la Chartreuse – un ancien monastère médiéval auquel est venu s’adosser un fort dès 1689 et qui est aussi le dernier espace vert de la rive droite de la Meuse – est en effet classé à l’Inventaire du Patrimoine Culturel Immobilier wallon, protégé par un arrêté de classement de la Région Wallonne du 31 octobre 1991 en raison de sa valeur esthétique et scientifique. C’est l’un des arguments majeurs du comité qui y ajoute le grand intérêt biologique du site pour lequel le projet de lotissement constitue une réelle menace.

Grâce à Michel Grétry, RTBF radio : https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_une-nouvelle-version-du-projet-matexi-au-domaine-de-la-chartreuse?id=9885165. Le comité un Air de Charteuse est trouvable ici : http://chartreuse-liege.be/