De bonnes nouvelles à Assesse !

Coup d’arrêt au projet d’usine à tarmac de Sart-Bernard (Assesse). Cela met fin à plusieurs mois d’inquiétude parmi la population d’Assesse et des environs.

Retour aux origines de cette lutte

Cette saga avait commencé en février 2020 quand le groupe NONET/BROERS était venu présenter son projet. Très vite les habitants s’étaient mobilisés autour de L’ASBL COVISART et du comité N931, chevilles ouvrières de cette opposition. On vit très vite fleurir sur les fenêtres d’Assesse et environs les affichettes jaunes qui marquaient une désapprobation massive à ce projet.
Dès que la demande de permis fut introduite les différents comités se mirent au travail rassemblant autour d’eux de nombreux spécialistes dans des domaines les plus divers.
Le dossier de plus de 1500 pages fut décortiqué sous toutes les coutures.
Ce travail collectif aboutissant en finale à un dossier d’analyse de plus de 35 pages.
Il y eut plus de 3400 réactions à cette enquête publique. De nombreuses associations présentes sur notre territoire marquèrent également leur soutien…

Parallèlement à ce travail de nombreux contacts discrets furent entrepris vers les responsables politiques locaux et régionaux. Des élus intervinrent pour nous lors de questions parlementaires. Les médias répercutèrent largement nos inquiétudes…
Ce travail impressionnant fut possible grâce au soutien de la population, à ses coups de main efficaces, à son aide financière et à ses nombreuses contributions dans l’élaboration des argumentaires !

Le chemin de la victoire

En juillet dernier le Conseil communal d’Assesse décidait, à l’unanimité, de ne pas céder à SOTRAPLANT le chemin communal traversant le bois Robiet. Dans la foulée, SOTRAPLANT introduisait un recours auprès du Ministre Willy Borsus contre la décision du conseil communal. Si la commune conservait cette voirie, il devenait matériellement impossible à SOTRAPLANT de construire l’usine d’enrobés. Le Ministre a rejeté aujourd’hui le recours, confirmant ainsi, la décision du conseil communal.
L’examen de la demande de permis s’arrête donc ici. (Sauf nouveau recours improbable du promoteur).

Il n’y aura donc pas d’usine à tarmac à Sart Bernard.

L’asbl Covisart et le comité N931 remercient citoyens, donateurs, élus de tous partis et sympathisants, tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la victoire de la raison face à ce projet inacceptable

Cette victoire collective marque clairement la volonté de la population de préserver SON cadre de vie et de rester maître de l’aménagement de SON territoire.
Et prouve une fois de plus, que face à des projets imposés, inutiles et nuisibles, il est toujours possible ENSEMBLE de faire entendre sa voix.

Plus d’informations: https://n931.be/index.php/183-game-over-2?fbclid=IwAR01UIhjoJwWL8he05gPabs519MIoK-25fEGd6fwwPY56M2Dlnkf9W02csM